Publié le Oct 12, 2020

Bertrand Jouvenot

Le phénomène Shanzhai (contraction de Shenzhen et de Banzaï) prend de l'ampleur. En inventant de nouvelles marques en piratant les marques existantes, la Chine parvient à innover.

Place à la nouvelle mode

En Chine, les fashionistas discutent entre filles en s'appelant tantôt avec des téléphones NuKia (Nokia), Samsing ou Smsvng (Samsung). Les nouveaux looks composés de Nikedas (contraction de Nike et Adidas) et de vestes The North Faith (The North Face) sont au cœur  des conversations. Elles ne lisent pas le magazine Bazaar mais Bizarre, acheté avec de vrais Yuan Renminbi sortis de leur porte-monnaie Guuci (Gucci). Nous sommes en  plein cœur de Shanzai, la "forteresse de la guerilla" comme on la surnomme là-bas.

Aucune marque ne semble épargnée, de Chanel à Mc Donald's en passant par Hermès. Ces nouvelles marques chinoises, car ce sont bel et bien des marques à part entière, assument pleinement leurs origines : des marques issues du monde de la contrefaçon qui se contentaient historiquement de copier les produits des marques fabriquées en Chine pour les écouler ensuite abondamment dans le monde entier. Leurs noms et leurs logos l'attestent. La Marque NuKia a le même logo que Nokia, à l'exception près que le "o" n'est pas complètement fermé de façon à être un "u". De même, le logo de Samsvng est identique à celui de Samsung, si ce n'est que le "u" a été remplacé par un "v", ressemblant à un "u". #chine #contrefaçon #innovation #outrefaçon #revanche #shenzhaï #shenzhen
Obtenir un devis
Message envoyé. Nous vous contacterons prochainement.